11/11/2021

RISQUE AVIAIRE.jpg


De nombreux cas d'influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage migratrice ont été détectés ces derniers jours dont notamment en Allemagne et aux Pays-Bas.En Italie, 6 foyers de dindes de chair ont été infectés par un virus influenza aviaire H5N1, dans la plaine du Pô, probablement en lien avec l'avifaune très fréquente dans la province de Vérone.

Par ailleurs, en France, trois foyers d'influenza aviaire hautement pathogène (H5N8) ont été confirmés chez des particuliers en lien probable avec un foyer déclaré en Belgique.

En conséquence, l'emballement de la dynamique d'infection dans les couloirs de migration justifie l'élévation du niveau de risque à "élevé" et l'application des mesures de prévention prévues par l'arrêté ministériel du 16 mars 2016 dans tout le territoire métropolitain, par l'arrêté du 4 novembre 2021 avec pour conséquence :
​​​​​​​
- La mise à l’abri des volailles des élevages commerciaux et la claustration ou mise sous filet des basses-cours dans toutes les communes ;
- l'interdiction de l’organisation de rassemblements et de la participation des volailles originaires des territoires concernés ;
- des conditions renforcées pour le transport, l’introduction dans le milieu naturel de gibiers à plumes et l’utilisation d'appelants ;
- l'interdiction des compétitions de pigeons voyageurs au départ ou à l'arrivée de la France jusqu’au 31 mars ;
- La vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet. Les modalités de mise à l’abri ont été adaptées afin de prendre en compte les conditions de production, notamment pour les élevages plein air ou sous cahiers des charges spécifiques.

Afin de mieux détecter l'apparition de cette maladies chez les oiseaux, les détenteurs non professionnels d'oiseaux en basse-cours doivent se déclarer en mairie ou par voie dématérialisée.