image eau du robinet.jpg

Analyses de l'eau :

Pour notre sécurité, les analyses sont conduites régulièrement et les résultats vous sont partagés en toute transparence.

Soyez économe en eau ! Notre région est régulièrement en pénurie de remplissage des nappes phréatiques et l'éthique quotidienne de chacun est nécessaire à la bonne économie de l'eau.


Nos rivères 

Le bassin versant Brévenne-Turdine compte environ 160 km de cours d’eau. La Brévenne et son affluent principal la Turdine, sont les deux cours d’eau principaux du bassin, et sont eux-mêmes maillés par de nombreux affluents.

syribt image.jpg

La Brévenne

Affluent de l’Azergues et donc sous-affluent de la Saône, la Brévenne prend sa source sur la commune de Maringes, dans la Loire, à 560 m d’altitude. Elle franchit rapidement la limite du département du Rhône pour traverser les Monts du Lyonnais et rejoindre l’Azergues à Lozanne après avoir parcouru 40 km. Comme tous les cours d’eau des Monts du Lyonnais, la Brévenne présente un réseau hydrographique très ramifié.

La Turdine

Affluent de la Brévenne en rive gauche, la Turdine prend sa source au sud du col du Pin Bouchain, à 710 m d’altitude, sur le territoire de la commune de Joux et poursuit sa route sur environ 25 km avant de se jeter dans la Brévenne à l’Arbresle.

Les principaux affluents secondaires

·         en rive droite de la Brévenne : l’Orjolle, le Rossand, le Contresens
·         en rive gauche de la Brévenne : le Cosne, le Conan, le Penon, le Trésoncle
·         en rive droite de la Turdine : le Boussuivre, le Torranchin

Les cours d’eau du bassin versant présentent des pentes relativement élevées de l’ordre de 10-20 ‰  à 50-60 ‰ dans les parties amont. Ce sont des cours d’eau non domaniaux : leur lit et leurs berges appartiennent aux propriétaires riverains. En revanche, l’eau qui y coule fait partie du patrimoine commun de la nation (loi sur l’eau de 1992).


Les principaux affluents secondaires

·         en rive droite de la Brévenne : l’Orjolle, le Rossand, le Contresens
·         en rive gauche de la Brévenne : le Cosne, le Conan, le Penon, le Trésoncle
·         en rive droite de la Turdine : le Boussuivre, le Torranchin

Les cours d’eau du bassin versant présentent des pentes relativement élevées de l’ordre de 10-20 ‰  à 50-60 ‰ dans les parties amont. Ce sont des cours d’eau non domaniaux : leur lit et leurs berges appartiennent aux propriétaires riverains. En revanche, l’eau qui y coule fait partie du patrimoine commun de la nation (loi sur l’eau de 1992).




image riviere.jpg

Qu'est-ce que le SYRIBT ? 

Syndicat mixte créé le 1er janvier 2006, le Syndicat de rivières Brévenne-Turdine est un établissement public territorial à caractère intercommunal (EPCI). Mis en place pour assurer une gestion solidaire et concertée de l’eau sur le bassin versant Brévenne Turdine, il gère à ce titre le Contrat de rivières et leProgramme d’action de prévention des inondations (PAPI). Son périmètre d’intervention répond à une logique géographique et concerne l’ensemble du bassin versant Brévenne Turdine, soit 46 communes et 66 000 habitants.

Pour en savoir + : Accès au site ICI 

logo syribt.jpg