De gueules au chevron d’or accompagné en chef de deux chouettes d’argent et en pointe d’un cep à l’antique d’or



Blason.png

Les chouettes

Les chouettes rappellent une anecdote historique ayant trait à un différend ayant opposé au XV èmè siècle l’un des curés de Fleurieux à l’Archevêque de Lyon, Amédée de Talaru Ce dernier, intransigeant au sujet des droits temporels que lui réservait sa charge, contraignit le curé de Fleurieux, trop pauvre pour pouvoir payer sa redevance de cire, à lui apporter chaque année deux chouettes, pour être quitte de sa dette.

La querelle entre ces deux hommes fut assez importante pour qu’un sculpteur sur pierre l’évoque de chaque côté de l’église.

Une chouette en céramique, œuvre d’une artiste locale est exposée ,en permanence ,dans la salle d’accueil de la Mairie.

Le cep de vigne

Le second motif évoque plutôt la vie économique du Fleurieux de jadis. Le cep de vigne est le symbole d’une activité  qui a toujours été très régionale. Ne disait-on pas déjà au XVIème siècle « point de bon bourgeois qui n’eût sa vigne en lyonnois »

 Et les premiers coteaux du Lyonnais commencent, semble-t-il, à Fleurieux.

Les premiers vignerons de notre village eurent à fournir le vin pour l’office divin de l’abbaye de Savigny…..Enfin n’oublions pas qu’au XIXème siècle 250 ha de vignes étaient cultivés sur notre commune

Des pieds de vignes, tout à fait emblématiques, viennent d’être plantés devant l’ancien pont-bascule.

Le blason de la commune de Fleurieux a connu plusieurs évolutions au cours des années : 

balson 3.jpg
blason 2.jpg
Blason.png

Les armoiries de Fleurieux  furent définitivement homologuée le 30 novembre 1989  par le Conseil  Départemental d’Héraldique de la Région Rhône Alpes.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.