Célébrites

Saviez-vous qu’une rue de Lyon porte le nom de notre village ?

La rue Fleurieu est située dans le deuxième arrondissement de Lyon et mène de la rue Laurencin à la place Gailleton.

C’est une rue de faible longueur, discrète. Elle devrait se nommer rue de Fleurieu puisqu’elle rappelle la mémoire de cette grande famille des Claret, propriétaire du château de la Tourette et qui de 1681 à la Révolution, exerça les droits seigneuriaux sur le territoire de Fleurieux et d’Eveux. Son plus illustre représentant fut Charles-Pierre Claret, dit le Comte de Fleurieu, né à Lyon en 1738.Il s’engagea très jeune dans la marine royale et devint un navigateur célèbre. Il fut également un inventeur très savant qui mit au point une montre pratiquement invariable permettant de calculer de façon précise la longitude d’un navire ( question très importante qui mobilisa de très nombreux chercheurs dans les grands pays d’Europe).Le comte de Fleurieu fut appelé à de très hautes fonctions. Comme directeur général des Arsenaux, il guida les opérations navales de la guere d’Indépendance américaine et organisa l’expédition qui partit à la recherche » de La Pérouse. Il fut ministre de la marine sous Louis XVI……et également sous Napoléon qui le nomma comte de l’Empire. Il fut sénateur, intendant, grand officier de la Légion d’Honneur….Il mourut en 1810.Il repose au Panthéon près d’un autre grand marin, Bougainville.

La route Napoléon

Napoléon Bonaparte a marqué de son empreinte de nombreux coins de France. Pourquoi une route (….et même un immeuble récent) nommés Napoléon ?
Dans son histoire de l’Arbresle (1934 ), le Chanoine Picard nous dit avoir appris de son grand-père maternel, qu’en avril 1814, une douzaine de jeunes Arbreslois arborant la cocarde blanche accompagnèrent la voiture de Napoléon jusqu’au Poteau et qu’à cet endroit, il leur demanda d’enlever ce symbole  royaliste, ce qu’ils firent d’assez mauvaise grâce. Il entama alors la conversation .Après leur avoir posé des questions sur le pays et, sans doute pour attirer leur sympathie, il loua très fortement la beauté des paysages alentours. Le lendemain matin, après un déjeuner sommaire à Fleurieux, il fit une dernière halte à la Tour de Salvagny avant de rejoindre Lyon à 22h30.Il y parvenait dans le carrosse à six chevaux qui avait traversé l’Arbresle, soucieux de ne pas y  arriver le jour, le jour, de crainte d’être reconnu..

Une célébrité inconnue, née à Fleurieux : …Vital de Valous

Le 2 mars 1825 naissait au château de Bel Air : Jean Vital de Valous qui allait s’illustrer plus tard dans le domaine de l’érudition historique critique. Sous le Second Empire, un souffle de modenisation transforma la recherche historique. Jusqu’alors les historiens avaient travaillé surtout sur les imprimés et donc sur les sources littéraires pas toujours très exactes. Ils pouvaient désormais      aborder l’étude des archives.
L’esprit nouveau fut d’abord représenté par Vital de Valous( 1825 – 1883 ).Il fut le premier à dépouiller méthodiquement testaments médiévaux, syndicats et actes consulaires,, assignations judiciaires. De 1852 jusqu’à sa mort, ses publications, peu nombreuses, mais denses et qui n’ont pas vieilli, commencèrent de renouveler la connaissance des institutions et de la société, provoquant parfois la surprise, voire le scandale jusque dans le public. En 1863, suite à la parution des Origines des familles consulaires, beaucoup de nobles, ou prétendues telles, ne supportèrent pas de voir étaler leur origine toute marchande et condamnèrent la brochure au bûcher, l’élevant du même coup au rang de rareté bibliophilique.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.